Beurre de Charentes Poitou… la tradition du goût, 40 ans de succès

Beurre de Charentes Poitou

Beurre de Charentes Poitou AOP fête 40 ans de succès. Premier beurre français à obtenir le label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 1979, puis le label AOP (Appellation d’Origine Protégée) en 2012, l’histoire du beurre de Charentes Poitou est intimement liée à l’histoire de son terroir.Beurre de Charentes Poitou

Un terroir où la culture de la vigne a fait durant des siècles les beaux jours du monde paysan. Mais quand, à la fin du XIXe siècle, le phylloxera décime les vignes, une reconversion s’impose. Des cultivateurs vendéens qui ont migrés sur ces terres désolés, décident de tout miser sur les produits de laiterie. C’est près de Surgères que fut créée en 1878 la première laiterie coopérative avec, comme objet exclusif, la fabrication du beurre. Les résultats furent si encourageants que, très vite, ils firent des émules : au fur et à mesure que le vignoble disparaissait, des beurreries nouvelles étaient créées un peu partout. C’est là que commence l’histoire du beurre de Charentes-Poitou dont la qualité exceptionnelle basée sur la qualité des pâturages (donc du lait) et une fabrication traditionnelle lui valut une AOC reconvertie ensuite en AOP.Beurre de Charentes Poitou

Beurre de Charentes Poitou, son Secret de fabrication : le temps !

Aujourd’hui, 3 500 exploitations laitières sont regroupées au sein du Syndicat des Laiteries Coopératives des Charentes et du Poitou. Cinq départements, la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Vendée accueillent les troupeaux de vaches laitières majoritairement Prim’Holstein (blanche et noire), offrant des conditions de pâturage idéales, leur permettant de donner un lait à la qualité constante et au goût spécifique.Beurre de Charentes Poitou

Étapes de fabrication du Beurre de Charentes Poitou AOP

Ce lait est transformé sur place dans l’une des six laiteries locales. Et dans ces laiteries, la tradition fait force de loi. Le lait est chauffé à 40°C puis écrémé et pasteurisé dans des écrémeuses centrifugeuses qui le transforment en crème. Cette crème subit une maturation lente, ensemencée de ferments lactiques pendant une quinzaine d’heures (quand six suffisent pour le beurre industriel), qui donne au beurre son goût subtile de noisette. Puis la crème est ensuite barattée pour produire ce beurre à la texture si particulière. Et c’est cette texture qui en fait le favori des pâtissiers et des grands chefs : fondant moins vite que les autres beurres, il est en particulier, l’atout de choix de la pâte feuilletée ! Aucun additif n’est ajouté : ni colorant, ni antioxygène, ni épaississant…

AOP, un label, un logo

Le Beurre de Charentes Poitou est le plus ancien en France à bénéficier d’une appellation d’origine protégée avec le beurre d’Isigny produit dans la Manche et le Calvados, et le beurre de Bresse produit dans la région éponyme. Mais il est le seul à offrir une production suffisante pour un rayonnement national.

Reconnaissable à son logo jaune et rouge, le label Appellation d’Origine Protégée est un repère de qualité à la fiabilité incontestable. Garanti et contrôlé par l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) et la Commission Européenne, ce label certifie un produit issu d’un terroir unique, reconnu pour son patrimoine culturel et gastronomique, attesté par un Cahier des Charges précis. 6200 contrôles sont réalisés chaque année chez les producteurs de lait et de beurre pour s’assurer du respect du cahier des charges.Beurre de Charentes Poitou

Les cinq départements de l’AOP  Beurre de Charentes Poitou

Aujourd’hui, le label AOP Charentes-Poitou est représenté à travers 8 marques : La Conviette, Echiré, Grand Fermage, Lescure, Montaigu, Pamplie, Sèvre et Belle, Surgères, toutes respectueuses du même ancrage et du même Cahier des Charges.

www.aop-beurre-charentes-poitou.fr

Beurre de Charentes Poitou

Les huit marques du Beurre de Charentes-Poitou AOP

__________________

Le 4 avril 2018, ce jour anniversaire des 40 ans de l’AOC, cinq chefs, des cinq départements de l’AOP se réunissent pour  mettre à l’honneur le Beurre de Charentes Poitou  au Restaurant doublement étoilé éponyme du chef Christopher Coutanceau à La Rochelle. Un menu tout au beurre savamment concocté pour l’événement :

  • Domaine du Chatelard, chef Ivan Gotfredsen (Charente)

  Asperges au foin, gratinées au fromage de chèvre de la ferme de la Richardie, sauce                   « foin’landaise » au Beurre de Charentes Poitou AOP.Beurre de Charentes Poitou

  • Restaurant Christopher Coutanceau**, chef éponyme (Charentes-Maritime)

Coquillages marinière de l’île de Ré, fenouil sauvage au beurre de Charentes Poitou AOP Beurre de Charentes Poitou

  • Restaurant Antipodes Restauration, chef Denys Colin  (Vienne)

Tronçon de maigre de l’Atlantique confit au Beurre de Charentes Poitou AOP, pom’sotto de  Charlottes de Noirmoutier au beurre de Charentes Poitou AOP à l’oseille en cromesqui et cristaux de sel des marais noirmoutrins. Beurre de Charentes Poitou

  • Restaurant l’Adress, chef David Seguin (Deux-Sèvres)

Selle d’agneau du Poitou-Charentes à l’ail des ours, cromesqui d’abats, purée de pois chiche et jus de sarriette au beurre de Charentes Poitou AOP. Beurre de Charentes Poitou

  • Restaurant La Maison des Toqués, chef Sébastien Duchenne (Vendée)

Galet de Noirmoutier sur son sablé au beurre de Charentes Poitou AOP Beurre de Charentes Poitou

 

 

Source : La crise du phylloxera et l’industrie laitière

Extrait de la Revue de Géographie, 1909

http://gastronomeruffec.wifeo.com/documents/vigne-phylloxera-lait-beure-poitou-charentes.pdf

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Newsletter