La pérennité pour le Château de Rouillac – AOC Pessac Léognan

Château de Rouillac

Le Château de Rouillac, sa nouvelle vie. En août 2009, Sophie et Laurent Cisneros tombent sous le charme, et achètent à la famille Lafragette le Château de Rouillac à Canéjan aux portes de Bordeaux. L’histoire du lieu, la demeure, les écuries (Laurent est passionné de chevaux et cavalier émérite) et le potentiel de cette magnifique propriété de 36 hectares les enchantent. Un nouveau challenge démarre !

Entrepreneur dans l’âme

Qu’à cela ne tienne : Laurent d’origine espagnole et natif de Bordeaux est un entrepreneur dans l’âme. Jeune, le foot l’attire; il exercera ses talents en deuxième division nationale à Cannes. Il rejoint en 1990 l’entreprise familiale de chauffage à Angoulême, qu’il revend en 2010 après un développement fulgurant.
Grâce au Château de Rouillac, retour aux racines bordelaises et à la possibilité d’allier ses deux passions la vigne et les chevaux.

Ne négligeons pas de mentionner qu’en 1864, le propriétaire du Château de Rouillac n’était autre que le Baron Haussman, ce dernier effectua des travaux de réhabilitation dans la magnifique chartreuse du XVII siècle et fît construire de grandes écuries.

CH ROUILLAC Laurent cheval

Les vignes et les vins du Château de Rouillac…

Plein d’ambition pour le Château de Rouillac, Laurent attaque fort : dés 2010, une nouvelle équipe est constituée avec Jean-Christophe Barron comme directeur technique, un charentais,  œnologue, passionné des vins de Bordeaux. Mais il ne s’arrête pas là, il construit un nouveau cuvier thermo-régulé équipé d’un pigeur mécanique. Car il vise l’excellence pour ses trois cuvées : Château de Rouillac, Le Baron et Dada !
Son vignoble est composé de 21 hectares de rouge et de 2,70 hectares de blanc,  avec une production de 120 000 bouteilles/an.

Sa volonté, préserver l’environnement dans le respect des sols : ses vignes sont travaillées en agriculture très raisonnée, il privilégie les traitements naturels (suppression des herbicides et pesticides, confusion sexuelle, pulvérisation d’argiles..). Une partie des vignes est labourée au cheval de trait, et des jachères apicoles sont installées afin de préserver l’écosystème. L’élaboration des vins s’effectue sous l’œil attentif de Jean-François Barron, son maître de chai et Eric Boissenot œnologue-conseil médocain.

Raisins ROUILLAC

La vinification, un temps fort

Tout d’abord, des vendanges à maturité, minutieusement triées,  suivront une vinification lente et un élevage de 15-18 mois en fûts de chêne, dont un tiers neuf et deux tiers de barriques de un an, la fermentation malolactique s’effectuera en barriques.

La production des vins blancs (Sauvignon blanc, Sauvignon gris et Sémillon) est plus confidentiel (2,6 hectares) l’élevage sur lies se fait également en barrique. Eric Boissenot rejoint l’équipe pour le moment stratégique des assemblages. Pari gagné, pour l’assemblage des vins rouges (Cabernet Sauvignon et Merlot), le Château de Rouillac 2011 se montre à la hauteur des efforts déployés par Laurent et son équipe.

Cave Chateau Rouilllac

Le Château de Rouillac 2011  – AOC Pessac-Léognan

SONY DSCCe millésime 2011, malgré un printemps humide, chaud et des vendanges précoces, se découvre  plein d’élégance et de finesse, des arômes de prune cuite et de fève de Tonka se révèlent en bouche, c’est un vin tactile et soyeux exprimant un bel équilibre entre  acidité, alcool, tanins qui se dévoilent suaves et fondus, il tapisse voluptueusement la bouche. Il se déguste volontiers maintenant avec une côte de bœuf. Son potentiel de garde est d’une quinzaine d’années.

Prix départ Cave :
Château de Rouillac 2011 : 25€

Le Dada  2011 – AOC Pessac-Léognan

SONY DSCLe second vin « Dada » (amusant ! décidément les chevaux sont partout !) même le maître de Chai  Jean-Christophe Barron confie : « Nous sommes sur un cheval de concours et non sur un cheval de trait… » C’est un vin tout en finesse, sur une structure aérienne avec des tanins fins et soyeux, gourmand sur le fruit noir, myrtille, cassis. A consommer dans les cinq ans.

Prix départ Cave :
Dada 2011 : 15 €

Clin d’œil, sur les blancs

Les blancs 2011, dont la production est plus confidentielle, gagnent en vivacité et en fraîcheur, la bouche longue se décline sur des arômes de fleurs blanches, agrumes citron-pamplemousse avec une exquise et élégante finale. Un joli vin d’apéritif parfait sur un fromage de brebis des Pyrénées.

Le Château de Rouillac peut s’enorgueillir de son évolution, sa pérennité dans l’AOC des grands vins de Pessac-Léognan est assurée.

www.chateauderouillac.com
Tel : 05 57 12 84 63

 

↑ Haut de page

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Newsletter